Vous avez une page Facebook, un linkedin, et vous ne voulez pas perdre de temps pour l'alimenter notamment en jurisprudence.

Avez-vous pensé au pillage ?

Voici la recette pour se faire mousser sans peine :

  1. important ! débarrassez-vous de toute vergogne, scrupule et amour propre
  2. repérez un blog qui fournit des commentaires de manière régulière
  3. utilisez cette fonction magnifique qu'est le CtrlC et le CtrlV : il vous fera gagner un temps énorme
  4. reprenez un peu le texte pour que ça ne se voit pas trop

Astuces :

  1. attention aux fautes de frappe qu'il faut éviter de reprendre, sinon, ça devient trop visible
  2. enlevez un peu de matière au commentaire pour qu'il passe inaperçu
  3. attention à ne pas utiliser la fonction "partager via" Facebook/linkedin/twitter depuis le blog pillé
  4. renvoyez sur le site doctrine.fr, légifrance, Cour de cassation, etc. pour faire croire que c'est la source de votre article

 

Personnellement, lorsque je vois quelque chose intéressant sur l'Internet, je partage via les réseaux dits sociaux pour en faire profiter.

Mais j'ai pu constater que tout le monde n'a pas le même sens du partage, et certains n'hésitent pas à s'approprier le travail des autres pour se faire mousser, et faire mine qu'ils sont bons.

J'ai pu ainsi constater que le blog est largement réutilisé par une consoeur qui se fait ainsi mousser en reprenant mon travail.

C'est lamentable.

Sur le plan déontologique, c'est à tout le moins un manquement flagrant au principe de délicatesse qui est de nature à entrainer une sanction disciplinaire.

Ce pillage est, sur le plan juridique, du parasitisme comme a pu le juger la cour d'appel de Paris (voir cet article de 2012 http://celinezocchetto.over-blog.com/article-reprise-d-informations-entr...).

 

Les habitués du blog reconnaîtront les articles repris dans cette page Facebook dont j'ai eu la délicatesse d'effacer le nom :

 

à noter la faute reprise dans mon titre : "dan" au lieu de "dans"

Auteur: 
Christophe LHERMITTE

Commentaires

Je crois que la Cour de cassation a eu l'occasion de dire qu'il n'y avait pas de droits d'auteur sur les conclusions.

Donc, ça, on peut pomper !

C.

Et moi qui croyait que la contrefaçon venait d´Asie!

Comment peut-on être aussi ridicule en s´appropriant le travail de réflexion des autres?

Un véritable fléau ce blog!

Au passage, j´espère que ses conclusions ne sont pas la reprise de conclusions des confrères avec simple changement des noms et prénoms.

Triste époque que celle où la valeur travail est autant malmenée.

Bien à toi.

Farid

ps : "Le travail sauve tous ceux qui ont voulu se confier à lui."
Citation de Anne Barratin ; De toutes les paroisses (1913)

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
J'accepte que GDL Avocats collecte mes données personnelles afin de pouvoir me contacter et m'adresser les informations nécessaires au traitement de ma demande, j'ai la possibilité de retirer à tout moment mon consentement en envoyant un email à GDL@avocat-cour.fr. Je peux également consulter la charte de protection des données personnelles.