Pas de très longs discours sur cette bourde de procédure qu'il doit être difficile d'expliquer.

Mais personne n'est à l'abri.

C'est imparable.

L'article 954, en appel, prévoit un dispositif récapitulatif.

Quid de la demande oubliée ?

Ben, logique, elle n'existe pas et la cour d'appel n'a pas à se prononcer dessus, quand bien même elle figure bien dans les motifs.

En l'espèce, c'est la demande de rejet des demandes adverses qui avaient été omise.

Inutile de préciser ce qu'a dit la Cour de cassation dans cet arrêt (non publié) du 16 novembre 2017 (Civ. 2e, 16 novembre 2017, n° 16-21885)...

 

Désormais, la partie discussion est également récapitulative, des moyens et non des prétentions.

Cela nourrira une jurisprudence à venir.

Le plus grand soin doit être apporté aux conclusions en appel.

Il faudra que les écoles d'avocats soient vigilantes sur ce point, de sorte que nos futurs confrères et futures consoeurs évitent une responsabilité pour un tel motif (il y a suffisamment d'autres occasions pour se planter pour ne pas ajouter celle-ci).

Auteur: 
Christophe LHERMITTE

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
J'accepte que GDL Avocats collecte mes données personnelles afin de pouvoir me contacter et m'adresser les informations nécessaires au traitement de ma demande, j'ai la possibilité de retirer à tout moment mon consentement en envoyant un email à GDL@avocat-cour.fr. Je peux également consulter la charte de protection des données personnelles.