Nous connaissons tous, avocats, des contestations de nos honoraires par les clients.

Nous avons beau prendre les plus grandes précautions, c'est inévitable.

Et bien évidemment, il arrive que cette procédure de contestation d'honoraire se transforme en une liste de récriminations contre l'avocat.

La Cour de cassation rappelle (Civ. 2e, 8 février 2018, n° 17-11.883) que "la procédure en matière de contestation d’honoraires d’avocat ne lui conférait pas les pouvoirs de statuer sur une éventuelle faute professionnelle de l’avocat, c’est à juste titre que le premier président a fixé les honoraires dus en application de la convention d’honoraires sans tenir compte de la stipulation relative à la faute grave de l’avocat".

Donc, si un client considère que son avocat a commis une faute, ce n'est pas dans le cadre de la procédure de contestation d'honoraire qu'il faut s'exprimer. Il faut engager une action une action en responsabilité, en démontrant une faute de l'avocat, un préjudice, et un lien de causalité entre cette faute et le dommage.

Et les honoraires seront dus en tout état de cause.

 

Auteur: 
Christophe LHERMITTE

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
J'accepte que GDL Avocats collecte mes données personnelles afin de pouvoir me contacter et m'adresser les informations nécessaires au traitement de ma demande, j'ai la possibilité de retirer à tout moment mon consentement en envoyant un email à GDL@avocat-cour.fr. Je peux également consulter la charte de protection des données personnelles.