Que de fois l'ai-je plaidé !

Et je devais encore le plaider vendredi dernier, si l'adversaire, tardif à conclure sur mon incident, n'avait demandé un renvoi de l'incident.

Je l'avais même écrit, dans un article paru il y a déjà quelques temps dans la Gazette du Palais.

L'article 911 du CPC ne concerne que la notification et la signification des conclusions.

Dès lors qu'il s'agit d'assignation, on peut oublier l'article 911 (Cass. 2e civ., 6 juin 2019, n° 18-14.901).

Car oui, si l'assignation a disparu de la procédure d'appel, depuis le décret dit Magendie du 9 décembre 2009, elle a néanmoins gardé toute sa vigueur dès lors que nous sommes dans le cadre d'un appel incident, ou d'un appel incident provoqué.

Notons que l'arrêt n'est pas est publié, même si à mon avis cela ne s'imposait pas*car il n'avait pas à l'être. En effet, la Cour de cassation, même si beaucoup de confrères semblent ne pas l'avoir encore compris, l'a déjà dit, notamment le 9 janvier 2013, sauf erreur.

Et la Cour de cassation  devra rendre un arrêt dans la même veine, sur pourvoi d'un arrêt sur déféré par lequel j'avais obtenu que l'appelant incident soit déclaré irrecevable. Encore une fois, cet arrêt ne sera pas publié.

Mais à n'en pas douter, nous en trouverons bien quelques uns pour faire une lecture personnelle de cet arrêt...

* édition du 10 juillet 2019 car je viens de constater que l'arrêt est publié, contrairement à ce qu'il m'avait semblé

Auteur: 
Christophe LHERMITTE

Commentaires

Merci !

Selon Légifrance, 18-14901 est publié au bulletin

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
J'accepte que GDL Avocats collecte mes données personnelles afin de pouvoir me contacter et m'adresser les informations nécessaires au traitement de ma demande, j'ai la possibilité de retirer à tout moment mon consentement en envoyant un email à GDL@avocat-cour.fr. Je peux également consulter la charte de protection des données personnelles.