Cet arrêt parlera à de nombreux confrères qui se sont déjà fait avoir, la faute à des avis émanant des juridiciotns contenant des précisions erronées.

En effet, nous avons déjà vu des document proposant une médiation rappelant l'interruption du délai pour conclure.

Mais il n'en est rien, car seule la décision ordonnant cette médiation peut produire un tel effet (Cass. 2e civ., 20 mai 2021, n° 20-13.912) :

« 4. Selon l’article 910-2 du code de procédure civile, la décision d’ordonner une médiation interrompt les délais impartis pour conclure et former appel incident mentionnés aux articles 905-2 et 908 à 910 du même code. L’article 131-6 du même code précise que cette décision mentionne l’accord des parties, désigne le médiateur et la durée initiale de sa mission, indique la date à laquelle l’affaire sera rappelée à l’audience, fixe le montant de la provision à valoir sur la rémunération du médiateur et désigne la ou les parties qui consigneront la provision dans le délai imparti.
5. Ayant relevé que les parties avaient été convoquées à une réunion d’information sur la médiation et qu’il n’était pas démontré qu’elles s’étaient accordées sur la nécessité de poursuivre la médiation à l’issue de cette réunion d’information, c’est à bon droit que la cour d’appel, qui a retenu que seule la décision d’ordonner une médiation interrompait les délais pour conclure, en a déduit que cette simple convocation à une réunion d’information n’avait pu interrompre le délai pour conclure prévu par l’article 908 du code de procédure civile et sanctionné par la caducité de la déclaration d’appel.
»

C'est ce que la Cour de cassation nous rappelle, ne faisant qu'une application du texte, lequel est on ne peut plus clair.

Il est regrettable que des informations contraires puissent être données, mais l'avocat, professionnel averti, comme le qualifie la Cour de cassation, ne peut s'y méprendre.

Donc, conseil, ne prenez pas pour argent comptant ce qui peut être indiqué sur les avis ou autres documents émanant des greffes. Ils peuvent contenir des erreurs... préjudiciables...

Et les greffesn soyez sympas, arrêtez de jouer avec les nerfs des confrères. La procédure d'appel est suffisamment anxiogène pour ne pas en ajouter...

Auteur: 
Christophe Lhermitte

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
J'accepte que GDL Avocats collecte mes données personnelles afin de pouvoir me contacter et m'adresser les informations nécessaires au traitement de ma demande, j'ai la possibilité de retirer à tout moment mon consentement en envoyant un email à GDL@avocat-cour.fr. Je peux également consulter la charte de protection des données personnelles.