Séminaire à Morzine, janvier 2016

L'ERAGE (Ecole des Avocats du Grand Est), dans le cadre de la formation continue, organise pour les avocats un séminaire à Morzine en janvier 2016.
Cette formation se déroule sur quatre jours, avec 4 heures de formation par jour de 16 heures à 20 heures, soit 16 heures de formation validées.
Et si je vous en parle sur ce blog, c'est que les deux premières journées concernent la procédure civile, et plus spécifiquement la procédure d'appel.
La troisième journée n'en sera pas moins intéressante puisqu'elle traitera des procédures civiles d'exécution. Bon, j'avoue que je m'y retrouve un peu moins la quatrième journée concernant le droit pénal de l'entreprise, matière que nous ne traitons pas au cabinet et que je ne connais absolument pas.
Le programme peut être téléchargé en cliquant ici. Vous pouvez aussi aller sur le site de l'ERAGE.

Il m'a été proposé d'assurer les deux premières journées sur la procédure d'appel, soit deux fois quatre heures (ça fait huit heures pour les non matheux), ce que j'ai immédiatement accepté.

Donc, je travaille dessus depuis quelques temps, pour tenter de faire quelque chose de pratique qui intéressera les confrères... et éviter ainsi qu'ils s'ennuient à m'écouter.

La première partie, la plus importante, fera le point sur l'actualité et les problématiques, article par article, de 902 à 916. J'y aborderai notamment des points rencontrés dans ma pratique.

La seconde partie traitera notamment des obligations procédurales, avec leur forme, leurs sanctions et les conséquences pour les parties.

 

Donc, pour ceux qui veulent une formation en procédure d'appel, et comme il n'y en a pas beaucoup, c'est l'occasion.

Les inscriptions sont ouvertes et les places limitées.

En plus, les choses étant bien faites, c'est double plaisir : celui du ski dans la journée, et celui de la procédure civile en fin de journée !

 

Ce sera aussi l'occasion pour moi de chausser des skis, ce qui ne m'était pas arrivé depuis... janvier 1995... et à l'époque, c'était la première fois.

Bref, il est plus que probable que je serai moins à l'aise avec les skis qu'avec le Code de procédure civile... Faudra que je me trouve un prof pour le planté du bâton... et faire preuve d'indulgence à mon égard.

 

Je serai en tout état de cause heureux de retrouver certains d'entre vous à Morzine.

Auteur: 
Christophe LHERMITTE

Commentaires

- Tu as intérêt à être en forme, moi j y serai!...
Je ski depuis l âge de 4 ans... ( chamois d or et chasseur alpin). J ai préparé 10 questions pièges sur la procedure civile, jurisprudence a l appuie... je tiens par ailleurs les alcools fort jusqu a 4 grammes!... ( lol) Je ne dors pas plus de 4 heures par nuit!
Blague à part, j aurais beaucoup de plaisir de te retrouver et ne suis pas inquiet sur ton excellente maîtrise du procès d appel.
Bien confraternellement

Et je suis sûr que tout cela est vrai ! La pression qu'il me met ;-)

Bon, j'espère que ma maîtrise de la procédure est meilleure que celle qui est la mienne sur des skis qui se limite à avoir mis une fois des skis lorsque j'étais étudiant... en janvier 1995. Peu fortuné, j'avais pris deux heures de cours collectifs, ce qui m'a juste permis d'apprendre à faire le chasse-neige, mais pas le planté du bâton...

J'aurai également grand plaisir à te retrouver à Morzine.

Bien à toi.

C.

Ajouter un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
J'accepte que GDL Avocats collecte mes données personnelles afin de pouvoir me contacter et m'adresser les informations nécessaires au traitement de ma demande, j'ai la possibilité de retirer à tout moment mon consentement en envoyant un email à GDL@avocat-cour.fr. Je peux également consulter la charte de protection des données personnelles.